Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Une crise d'angoisse intense peut provoquer des difficultés à respirer, une hyperventilation. C'est la spasmophilie. Elle peut également provoquer une contraction involontaire des muscles, qui peuvent se tétaniser momentanément. Que faire face à une crise de spasmophilie et de tétanie ? La solution de Loris Vitry, coach en respiration.

Spasmophilie et crise de tétanie : que faire ?

La spasmophilie, paralysante jusqu'à la tétanie

La spasmophilie naît d'une forte crise d'angoisse, d'un haut niveau de stress. Elle peut d'ailleurs être confondue avec une crise de panique, tant les symptômes sont similaires. La spasmophilie désigne des difficultés respiratoires, qui peuvent aller jusqu'à l'hyperventilation. Elle s'accompagne d'une forte sensation d'être oppressé, d'étouffer.

En parallèle, une contraction involontaire des muscles peut se faire sentir, avec la sensation d'avoir de fourmillement ou encore des crampes, jusqu'à la tétanie. Ces symptômes peuvent être ressentis dans tous les membres, mais aussi les lèvres. Leur paralysie ponctuelle est d'ailleurs l'un des signes observés pour diagnostiquer la spasmophilie, qui restent encore méconnue dans le domaine médical.

Réagir face à la spasmophilie et à la tétanie

Si la médecine traditionnelle n'a pas encore maîtrisé la spasmophilie, il est toutefois possible d'agir pour limiter les crises.

Comment atténuer les crises de spasmophilie ?

Un apport en magnésium peut soulager la tension musculaire. Il en va de même pour le calcium et la vitamine D. Toutefois, il s'agit de bien doser ces apports pour ne pas déséquilibrer plus d'autres fonctions.

Pour apaiser une crise de spasmophilie avec hyperventilation chronique, respirer dans un sac reste la meilleure solution immédiate. Toutefois, il ne s'agit que de méthodes à court-terme, qui ne constituent pas un traitement de fond.

Une solution durable pour apaiser spasmophilie et tétanie

La spasmophilie a donc parmi ses symptômes l'hyperventilation qui est un dérèglement de la respiration. De même, la tétanie des muscles induit une mauvaise oxygénation. La respiration est donc un élément essentiel face à ces maux.

Apprendre à mieux respirer

Il est avéré depuis longtemps que le stress et l'angoisse dérèglent la respiration. Heureusement, cet état de fait n'est pas irrévocable. Il est possible de régler à nouveau le souffle, d'apprendre à contrôler sa respiration.

Maîtriser son souffle est un moyen durable pour prévenir l'hyperventilation et pour gérer son stress.

Par ailleurs, mieux respirer permet au corps de mieux s'oxygéner. Les cellules apportent alors l'oxygène nécessaire aux muscles, faisant cesser les contractions involontaires de la tétanie.

La respiration régulée, par l'alternance des inspirations et des expirations selon un rythme régulier, procure l'effet d'un massage interne. Les muscles se détendent, dont le muscle respiratoire : le diaphragme. La respiration est donc facilitée.

Loris Vitry est coach en respiration et yoga thérapeute. Convaincu du grand rôle de la respiration dans la santé, ses travaux se sont orientés sur cette thématique. Il est le concepteur du concept de la respiration intermittente. Dans son atelier vidéo complet qu'il met gratuitement à la disposition de tous, Loris Vitry nous donne ses conseils utiles pour apprendre à mieux respirer. Ses propos sont illustrés par 7 exemples concrets, particulièrement révélateurs de l'influence de la respiration quant aux crises de spasmophilie et de tétanie.

Découvrez 5 vidéos gratuites qui vous expliquent la seule solution pour libérer votre plexus solaire et votre diaphragme !


Lire aussi :

Hyperventilation chronique: quelle solution pour guérir?

Apnée du sommeil: Solution pour mieux respirer la nuit?