Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Tout le monde bâille parfois lorsqu'il est fatigué ou somnolent.

Un bâillement excessif se produit lorsque quelqu'un bâille plus d'une fois par minute.

La plupart des gens attribuent le bâillement excessif à la somnolence ou à l'ennui, mais il s'agit parfois d'un symptôme d'un problème de santé sous-jacent.

Respiration bloquée et bâillement excessif

Est-ce que bailler excessivement est dangereux pour notre santé ?

Le bâillement excessif est un symptôme indispensable qui nécessite des soins médicaux.

Le médecin exclut d’abord les problèmes de sommeil lors du diagnostic.

En outre, quelques examens de diagnostic sont nécessaires pour déterminer la cause correcte du bâillement excessif.

Il est important d’utiliser le traitement le plus efficace possible (voir son médecin traitant obligatoirement).

Le bâillement et l'importance de respirer

Une façon de réduire le bâillement est d’obtenir plus d’oxygène est d’accélérer la respiration.

Dans ce cas, la respiration est courte et rapide et se produit généralement pendant la gymnastique ou une activité physique intense.

Si, au contraire, vous respirez lentement et profondément, votre corps se détend et se régénère.

Il est important de prendre conscience de votre respiration car c'est une source d'énergie qui aide le corps à expulser les toxines.

Les disciplines sportives et les techniques liées au bien-être psycho-physique apportent une attention particulière à la respiration.

La plupart des gens ont une respiration superficielle, n'utilisant souvent que des parties de leurs poumons pour les remplir du strict minimum.

Savoir comment gérer et améliorer la respiration peut avoir de nombreux avantages, tels que purifier le corps, stimuler le rajeunissement cellulaire, augmenter l'énergie physique, augmenter le seuil de douleur et améliorer la capacité de réflexion, de mémoire et d'intuition.

L'expiration doit être naturelle et se faire dans un lâcher prise, sans "pousser" comme tous les mouvements, il est bon qu'elle soit fluide, qu'elle coule de l'intérieur du corps en utilisant tout le poumon et avec les mouvements de l'abdomen et du thorax.

Certaines techniques accordent une attention particulière à la pause afin de stocker de l’énergie.

Dans d’autres, il est recommandé de pratiquer une respiration circulaire sans pause, dans laquelle expiration et inspiration se succèdent comme les vagues de la mer.

Une apnée excessivement longue ou une hyperoxygénation prolongée peut créer des sensations corporelles telles que des vertiges, une sensation de froid, une difficulté à respirer, des vibrations dans les membres, des raideurs musculaires, des symptômes qui disparaissent et permettent à la respiration de reprendre son rythme habituel.

La respiration diaphragmatique contre les bâillements excessifs

Les personnes qui pratiquent cette respiration sont réputées pour être plus calmes et plus positives pour le monde extérieur.

Une partie importante de ceci est cette respiration diaphragmatique.

La respiration diaphragmatique est la plus efficace du point de vue énergétique, ce qui représente 80% du travail.

Lorsque vous pratiquez cette méthode, vous apprenez à respirer d'une certaine manière.

À cause du stress, beaucoup de gens respirent très vite, même au repos.

Si vous essayez de respirer brièvement, vous remarquerez bientôt à quel point cela vous gêne.

La respiration régulée par le système thoracique, grâce à l'intervention de muscles accessoires tels que ceux du cou, favorise l'élargissement de la cage thoracique et un plus grand afflux d'oxygène.

Il s'ensuit cependant que les muscles accessoires sont obligés de faire un excellent travail, ce qui entraîne des douleurs au cou et des maux de tête.

Dans le cas d'un diaphragme inactif, la respiration devient dysfonctionnelle.

Pour cette raison, il est important d'apprendre à utiliser le diaphragme principalement et ensuite à effectuer une respiration abdominale.

Un environnement riche en oxygène est important pour empêcher le bâillement excessif.

De plus, respirer par le diaphragme réduit les risques de bâiller.

Le bâillement excessif qui n'est pas le résultat d'une condition peut être réduit avec quelques astuces.

Au lieu de respirer brièvement, superficiellement et uniquement dans la poitrine, vous devez apprendre à respirer longuement, calmement et complètement grâce à la méthode de respiration suivante.

Découvrez 5 vidéos gratuites qui vous expliquent la seule solution pour libérer votre plexus solaire et votre diaphragme !


Lire aussi :

Comment augmenter sa libido naturellement ?

BPCO et dyspnée : comment les soulager ?