Avertissement: Les informations qui vont suivre sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit (1h) ▶ Déblocage du diaphragme

Avoir une idée fixe jusqu'à l'obsession est très perturbant pour la vie quotidienne. Elle surgit de manière incontrôlée, involontaire, à n'importe quel moment. Comment se débarrasser d'une pensée obsessionnelle compulsive ? La solution.

Pensée obsessionnelle compulsive: comment s'en débarrasser?

Comment guérir un toc?

La pensée obsessionnelle compulsive est un trouble psychique.

La pensée surgit dans l'esprit à n'importe quel moment, dans n'importe quel contexte, de manière très récurrente, jusqu'à l'obsession. Cette pensée prend des proportions importantes. La personne qui y est sujette a beaucoup de mal à passer à autre chose. Tout la ramène à cette idée insistante et obsédante.

Trois grands types d'obsessions se distinguent. Les pensées obsessionnelles compulsives peuvent porter sur des actes, le plus souvent illégaux. On parle alors d'obsessions impulsives. Lorsqu'elles portent sur des idées, il s'agit d'obsession idéatives. Et enfin, il y a les obsessions phobiques.

La pensée obsessionnelle compulsive peut amener à des crises de paranoïa, des angoisses, des troubles du sommeil, des céphalées, des troubles du comportement, des troubles respiratoires...

Comment lutter contre les pensées obsédantes compulsives?

Face à la pensée obsessionnelle compulsive, il est important de se faire aider, d'en parler, de ne pas s'isoler, pour ne pas se laisser complètement submerger.

La pratique d'une activité physique régulière est un excellent dérivatif pour refouler cette idée obsédante.

Une alimentation saine et équilibrée est également vivement recommandée.

Si la pensée obsessionnelle compulsive peut émaner d'un facteur génétique, d'autres facteurs peuvent être prédisposant, comme des chocs émotionnels, des traumatismes ou encore un ralentissement du métabolisme par exemple.

Tous ces facteurs impactent le diaphragme, qui est le muscle de la respiration, et qui a également pour rôle d'absorber les chocs subis, qu'ils soient physiques ou émotionnels.

Détendre son diaphragme et normaliser sa respiration sont des actions utiles pour se débarrasser de sa pensée obsessionnelle compulsive.

Comment se débarrasser de son trouble obsessionnel compulsif en respirant correctement?

Les chocs émotionnels et physiques, le stress, le surmenage... sont autant de données impactant le diaphragme. Celui-ci, en absorbant ces chocs, se contracte et se tend. Ce phénomène induit des dysfonctionnements de l'organisme, en terme de secrétions hormonales, d'alimentation en énergie, en oxygène... Cela contribue au fait de ressasser certaines idées, des pensées obsessionnelles compulsives.

Cependant, il est possible de travailler sur sa respiration pour apprendre à la contrôler. Il s'agit de normaliser son souffle, pour qu'il puisse détendre le diaphragme et que l'organisme retrouve un fonctionnement optimal.

Le dérèglement de la respiration est très peu sensible. Il est donc essentiel d'être accompagné par un professionnel pour identifier ses points d'amélioration.

Loris Vitry est coach en respiration, yoga thérapeute et le concepteur de la respiration intermittente. Il a conçu un atelier vidéo complet gratuit sur le thème de la respiration, présentant l'étendue de ses bienfaits sur l'organisme. La visualisation de l'atelier vidéo de Loris Vitry permet d'identifier les principales erreurs commises en termes de respiration.

On y découvre également ses conseils de professionnel de la respiration pour contrôler rapidement et durablement son souffle, en évitant ou en corrigeant le rythme déréglé.


Débloquer votre diaphragme (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les pires erreurs à éviter et la solution inédite et exclusive (jamais vue ailleurs, ni au yoga, ni chez le kiné ou l'ostéo).

Lire aussi :

L'article précédent : Balle anti-stress: est-ce aussi efficace que bien respirer?

L'article suivant : Fatigue intense chronique et stress: que faire?