Rédigé par : Loris Vitry (coach et professeur de Yoga)
Validé par : Cathy Maillot (ostéopathe D.O)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment débloquer votre diaphragme ? (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les 3 erreurs à éviter ainsi qu'une solution exclusive (méthode jamais vue ailleurs).

La pratique d’une activité, qu’il s’agisse d’une tâche journalière ou d’un sport, sollicite non seulement les muscles, mais surtout la respiration.

Cependant, il arrive de constater une certaine difficulté chez la personne qui est en action du fait d’un manque d’air.

Il s’agit de l’essoufflement.

Ce trouble, parfois banalisé, peut être le signalement de maux plus graves et même d'une insuffisance respiratoire.

Il sera question, dans cet article de rappeler ce qu’est l’essoufflement et de présenter son lien avec l’insuffisance respiratoire.

Essoufflement important et insuffisante respiratoire

L’essoufflement, qu’est-ce que c’est ?

L’essoufflement est une sensation désagréable de manque d’air qu’une personne ressent après un effort relativement intense ou inhabituel.

Elle est due à la montée du rythme respiratoire de la personne, ce qui va entraîner une demande plus importante en oxygène.

L’essoufflement est normal lorsqu'il survient de manière isolée ou après une activité particulièrement ardue.

Cependant, il arrive qu’une personne soit essoufflée au moindre effort ou même sans réellement solliciter sa respiration.

En cas d’essoufflement important, il est crucial de consulter un médecin, car ce trouble peut cacher des maux sérieux.

En effet, lorsqu'il devient chronique et qu’il entraîne des douleurs sévères par exemple, l'essoufflement est le symptôme de maladies plus graves.

Au nombre de ces maladies se trouvent des insuffisances respiratoires.

Quel est le lien entre l’insuffisance respiratoire et l’essoufflement ?

On entend par insuffisance respiratoire, un trouble qui traduit la difficulté de l’appareil respiratoire à assurer ses fonctions.

En effet, il faut rappeler que l’appareil respiratoire est responsable de la coordination de l’activité respiratoire, donc de la distribution de l’oxygène à l’organisme et de l’expulsion du dioxyde de carbone du corps.

L’insuffisance respiratoire se distingue généralement en deux variantes qui expriment la source de la perturbation du système respiratoire.

La première variante est appelée insuffisance respiratoire obstructive et la seconde est l’insuffisance respiratoire restrictive.

Dans le premier cas, il s’agit d’un bouchage des voies aériennes causées par les maladies que sont :

  • l’asthme ;
  • la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ;
  • l’emphysème.

Le second cas est dû à une réduction de la capacité des poumons.

Elle peut être provoquée par des maux touchant la pompe respiratoire, un problème pulmonaire ou encore un trouble du système nerveux respiratoire.

Il faut savoir que l’insuffisance respiratoire peut évoluer si elle n’est pas traitée.

Qu’il s’agisse des maladies qui la causent ou de l’affection elle-même, il est possible de faire face à une sérieuse dégénérescence de l’activité respiratoire.

On peut donc avoir affaire à une insuffisance respiratoire aiguë et dans le pire des cas, l’insuffisance respiratoire va muer en détresse respiratoire.

Il faut noter que cette dernière forme peut être mortelle.

Plusieurs symptômes peuvent permettre de reconnaître une insuffisance respiratoire.

Le premier est cependant l’essoufflement.

Une personne souffrant d’insuffisance respiratoire a forcément du mal à alimenter son corps en oxygène et donc s’essouffle parfois même au plus petit effort.

Il est donc conseillé de consulter en cas d’essoufflement important et plus particulièrement si l’essoufflement est accompagné de tachycardie ou de douleurs.

On peut dire, pour conclure, que l’essoufflement est une sensation désagréable qui traduit la difficulté pour le corps de s’approvisionner en oxygène.

Ce trouble, normal lorsqu'il survient après un effort peut être la preuve d’un mal tel que l’insuffisance respiratoire ou le blocage du diaphragme.

Il importe donc de consulter un médecin en cas d’essoufflement important.

Toutefois, vous pouvez également regarder cet atelier vidéo qui délivre des conseils avisés lorsque vous avez le diaphragme bloqué.



Lire aussi :

Essoufflement et manque de fer : y a t-il un lien ?

Essoufflement matinal et manque de sommeil : comment récupérer ?