Rédigé par : Loris Vitry (coach et professeur de Yoga)
Validé par : Cathy Maillot (ostéopathe D.O)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment débloquer votre diaphragme ? (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les 3 erreurs à éviter ainsi qu'une solution exclusive (méthode jamais vue ailleurs).

Ressentez-vous un essoufflement prononcé et précoce lors de vos activités physiques ? 

Même après avoir monté quelques marches de votre escalier, êtes-vous essoufflé comme si vous aviez couru un marathon ? 

Et si vous manquiez de fer ?

Faisons un zoom sur le manque de fer dans l'organisme, ses conséquences sur l’organisme et son lien avec l'essoufflement.

Essoufflement et manque de fer: le lien?

Le Fer : quel rôle pour l’organisme ?

Le fer est l’un des sels minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

Il a pour rôle principal de transporter et de stocker l'oxygène contenu dans le sang, vers les organes et muscles du corps humain.

Le fer est également nécessaire à la constitution de l'hémoglobine et de la myoglobine.

L'hémoglobine est une protéine qui se charge de fixer l'oxygène dans les globules rouges du sang, et leur donne leur couleur.

La myoglobine est plutôt nécessaire aux muscles.

Le manque de fer provoque une anémie générale du corps humain.

Les organes nécessitant le plus d'oxygène (cœur et cerveau), voient souvent leur capacité diminuée.

Conséquences du manque de fer

En cas de manque de fer, le corps réduit sa production d'hémoglobine.

Cela entraîne une anémie significative du corps, surtout chez les enfants et les femmes enceintes.

Les femmes ayant des règles abondantes et les personnes souffrantes de saignements répétés, sont également très touchées.

Les conséquences du manque de fer dans le sang sont souvent :

  • des pâleurs et des étourdissements : l'individu en manque de fer est d'une pâleur plus ou moins extrême (surtout la peau inférieure des paupières).

    Il est également sujet à des vertiges,

  • une diminution de la force physique : incapacité à soulever des matériaux lourds,
  • un essoufflement précoce lors des efforts physiques : au moindre effort, l'individu malade est épuisé,
  • une grande sensibilité au froid,
  • des troubles cardiaques,
  • un retard de croissance et de développement,
  • de faibles capacités de concentration engendrant une baisse des capacités d’apprentissage,
  • des palpitations : elles sont directement dues au manque d'hémoglobine dans le sang.

    Le cœur est obligé de travailler plus pour apporter de l'oxygène au corps,

Des naissances prématurées, ainsi que de la peau et des cheveux secs également.

Quel lien avec l’essoufflement ?

Lorsqu'ils manquent de fer, les globules rouges rétrécissent et sont moins colorés.

Ils sont donc dans l'incapacité de fournir l'oxygène aux organes tels que les muscles.

Ces derniers ne reçoivent donc plus le nécessaire pour des activités normales, comme marcher.

La conséquence directe de ce manque, est une augmentation du rythme respiratoire pour permettre au corps d'obtenir de l'oxygène.

C'est la raison principale pour laquelle les individus manquant de fer dans leur sang, sont toujours essoufflés au moindre effort et ressentent une fatigue chronique.

Prévenir et remédier au manque de fer

Sachez que le corps humain en soi ne peut pas produire de fer.

Les apports de fer au corps sont issus de l'alimentation.

Il est donc nécessaire d'adopter un régime d'aliments riches en fer.

Des exemples d'aliments sont la viande, le poisson, les épinards etc.

Il est conseillé d'éviter les substances à base de plantes telles que le blé, le thé noir et les haricots blancs.

Ces derniers empêchent l'absorption du fer.

Par ailleurs, un traitement à base de fer peut être prescrit aux individus en manque de fer.

Néanmoins, une bonne alimentation ne suffit parfois pas à réduire les essoufflements qui peuvent être dus à un diaphragme bloqué.

Il est donc judicieux de pratiquer des exercices pour libérer votre diaphragme en même temps que vous rééquilibrez vos besoins en fer par l'alimentation.



Lire aussi :

Essoufflement et fatigue au repos : quelle solution?

Insuffisance respiratoire et essoufflement intense : que faire ?