Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h)

Découvrez les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour débloquer votre diaphragme et votre respiration (99% des gens font l'erreur n°2).

Bien qu’étant normal, l’essoufflement pendant la grossesse peut être inconfortable.

À chaque petit effort, la plupart des femmes enceintes se sentent essoufflées.

Il existe plusieurs techniques pour atténuer le mal, mais il faut comprendre d’abord les raisons de sa survenue.

Lisez attentivement cet article pour en savoir plus.

Grossesse: essoufflement de la femme enceinte

Qu’est-ce qui explique les essoufflements pendant la grossesse ?

En dehors des changements physiques, la grossesse entraîne également des modifications internes.

Pour favoriser la croissance du fœtus, des adaptations physiologiques s’opèrent.

Au début de la grossesse, votre flux sanguin augmente.

Cela signifie que le cœur de la femme enceinte travaille davantage et permet de répondre aux besoins en oxygène du fœtus.

C’est pourquoi on dit souvent que lorsque vous êtes enceinte, vous « respirez pour deux ».

Le système respiratoire est beaucoup plus sollicité et cela crée un léger essoufflement (même en étant au repos).

À quelques semaines de la date d’accouchement, la fréquence de respiration par minute chez la femme enceinte augmente.

Le bébé est presque à terme et donc a grandi (de taille et de poids).

Il prend une grande place dans votre cage thoracique et cela limite la capacité d’étirement des poumons.

Ceci rend le souffle plus court d’où les essoufflements répétitifs.

Que faut-il faire pour éviter les essoufflements ?

Ce phénomène étant naturel, il n’est pas évident de l’éviter.

Toutefois, vous pouvez atténuer le mal en adoptant certaines positions.

Il est important de souligner que les efforts physiques doivent être limités (surtout vers la fin de la grossesse).

Certaines habitudes à cet effet sont très efficaces :

  • Dormez toujours en soulevant légèrement la tête : vous pouvez vous servir d’un oreiller.

    Cette position facilite la respiration.

  • Restez couchée sur le dos et respirez lentement : relevez les bras en inspirant et ramenez-les le long de votre corps en expirant.

    Pour plus d’effet, assurez-vous de plier les jambes.

  • Faites du yoga prénatal : si votre médecin ne le déconseille pas
  • Éloignez-vous des fumeurs : les environnements où les gens fument ne sont pas favorables à votre respiration.

    Aussi, la fumée est nuisible à la santé du fœtus.

Comme vous le savez peut-être, la marche est recommandée à la femme enceinte.

L’objectif de ces astuces est de limiter la sensation d’essoufflement.

Quelques informations supplémentaires

Chez certaines femmes, les essoufflements apparaissent de façon brusque et accompagnés de douleurs.

Ainsi, vous pouvez remarquer l’apparition de plusieurs autres symptômes inhabituels : la paume des mains moites, un enflement des jambes, etc.

Dans les cas les plus sérieux, vous pouvez observer des douleurs au niveau de la poitrine et des mollets.

Les palpitations sont normales vers la fin de la grossesse, mais si les douleurs abdominales s’ensuivent, les conséquences peuvent être graves.

Vous devrez surveiller toutes ses manifestations, car une négligence pourrait entraîner d’autres pathologies.

Des troubles d’hyperventilations sont fréquents au moment de la grossesse de même que l’hypertension.

Pour éviter de mettre en danger la vie du fœtus et la vôtre, une consultation médicale est nécessaire.

Prenez rendez-vous et allez faire des examens avant que cela ne soit trop tard.

En conclusion, l’essoufflement fait bien souvent parti du quotidien de la femme enceinte.

Il existe cependant plusieurs exercices qu’elle peut faire pour diminuer la sensation d’inconfort.

Vers la fin de la grossesse, il est primordial de limiter les efforts physiques afin d’éviter toute complication.



Lire aussi :

Essoufflement, vertige et oreille bouchée : que faire ?

Natation : je m’essouffle vite en faisant du crawl ?