Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h)

Découvrez les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour débloquer votre diaphragme et votre respiration (99% des gens font l'erreur n°2).

L’essoufflement est normal après un effort intense.

Il peut être défini comme l’augmentation du rythme respiratoire pour permettre à l’organisme d’accroître l’apport d’oxygène.

Il devient suspect lorsqu'il se produit après un effort minime voire sans effort, qu’il s’aggrave ou qu’il est suivi d’autres symptômes comme des douleurs à la poitrine.

Il se caractérise par une sensation pénible, une gêne pendant la respiration, comme un effort accru du travail ventilatoire, une soif d’air, voire un étouffement.

Essoufflement constant chez la personne âgée

Notons que des modifications physiologiques de la fonction pulmonaire et du système cardiovasculaire s’opèrent avec l’âge de façon naturelle.

Cependant, le diagnostic est souvent difficile soit parce qu’il agit d’un cas atypique soit parce que les pathologies cardiaques et pulmonaires s’enchevêtrent naturellement.

Les causes

Plusieurs raisons peuvent être à la base d’un essoufflement chronique chez la personne âgée.

Elles peuvent être naturelles ou cliniques.

Parmi les causes naturelles, on retrouve le vieillissement de certains organes comme la muqueuse nasale, le poumon, et le cœur.

Il peut aussi s’agir des conséquences d’un séjour mal supporté en haute altitude, d’un état de surpoids, d’une anxiété généralisée, ou encore du tabagisme.

Les causes cliniques se distinguent plutôt par l’anémie, les effets secondaires d’un traitement en cours, les pathologies respiratoires (l’asthme, la pneumonie, la bronchopneumopathie chronique obstructive [BPCO], les pneumopathies, la fibrose pulmonaire idiopathique, la fibrose kystique, la tuberculose, etc.).

Certaines pathologies cardiaques, l’intoxication au monoxyde de carbone ou des maladies plus rares comme le syndrome de Guillain-Barré ou la myasthénie peuvent aussi être à la base du problème.

Les conséquences et les risques

La prise en charge diagnostic et thérapeutique de cette anomalie n’est pas standardisée, ni optimale.

Elle entraîne une fonte musculaire accélérée par manque d’activité physique, la constipation et la prise de poids qui aggravent la gêne respiratoire.

L’essoufflement constant limite les mouvements et rend difficile des activités quotidiennes comme la montée d’un escalier, le ménage, la simple action de se chausser ou faire ses besoins.

Elle peut causer aussi une mauvaise oxygénation des organes ou une dyspnée aiguë chez la personne âgée.

Plusieurs maladies à partir de 50 ans se déclarent sous forme d’un essoufflement.

Il s’agit des infarctus du myocarde passés, des maladies cardiaques causant une dilatation anormale du cœur, du dysfonctionnement des valves cardiaques, de la fibrillation auriculaire, de l’hypertension artérielle pulmonaire, ou encore du cancer du poumon.

Quelques conseils

De manière générale, si vous êtes facilement essoufflé à un âge avancé, voici quelques conseils pour résoudre votre problème.

Vous pouvez analyser avec votre médecin traitant, l’équilibre nutritionnel nécessaire pour maintenir la musculature respiratoire et éviter une anémie.

Vous pouvez envisager de traiter le changement éventuel d’un traitement qui essouffle ainsi que vos habitudes liées au tabac et à la prise de poids.

Vous devez éviter les aliments favorisant les gaz qui contribuent à distendre l’abdomen et empêchent la bonne ventilation de la base des poumons.

Vous pouvez aussi faire des exercices de respiration, du yoga au moins 20 minutes 2 fois par semaine à partir de 50 ans chez l’homme et 60 ans chez la femme.

Si l’essoufflement est lié à une crise d’asthme, un traitement en inhalation pourra soulager les symptômes.

Toutefois en cas de pathologie cardiaque, une prise en charge appropriée permettra de limiter les symptômes, dans la mesure du possible.

Ainsi, évitez l’exposition à la pollution atmosphérique, ainsi que les séjours en altitude.

Passé un certain âge, vous vous devez de veiller sur votre santé.

Faites donc attention si vous rencontrez des symptômes liés à l’essoufflement, car ils pourraient cacher autre chose.

En effet, ils pourraient cacher des pathologies graves mais aussi parfois simplement un blocage du diaphragme.

Dans tous les cas, en plus de prendre un avis médical, vous pouvez suivre cet atelier vidéo qui donne des conseils avisés pour les personnes âgées qui ont des essoufflements et un diaphragme bloqué.



Lire aussi :

Angoisse et gorge serrée à cause d’un essoufflement ?

Essoufflement en mangeant ou après le repas : que faire ?