Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h)

Découvrez les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour débloquer votre diaphragme et votre respiration (99% des gens font l'erreur n°2).

Êtes-vous essoufflé lorsque vous montez les marches d’escalier ?

Ou tout simplement lorsque vous marchez ?

L’essoufflement est normal lorsqu'il survient après un effort.

Il devient anormal ou problématique lorsqu'il apparaît après un moindre effort ou sans aucun effort.

Que faire face à un essoufflement rapide en marchant ? 

Essoufflement rapide en marchant, que faire?

L’essoufflement

L’essoufflement encore appelé « dyspnée » est une sensation bien connue par tout le monde.

C’est une augmentation du rythme respiratoire qui permet à l’organisme d’augmenter l’apport en oxygène.

L’essoufflement peut être lié à divers troubles, cardiaques, respiratoires, métaboliques ou encore psychologiques.

Les traitements de la dyspnée varient selon sa cause ou son origine.

Prise de poids et déconditionnement à l’effort

Avec l’âge, une personne qui n’est pas active physiquement court deux risques.

En effet, une personne qui n’est pas sportive s’expose à la prise de poids.

Lorsqu'une personne prend du poids, l’apport d’oxygène aux muscles via le débit sanguin devient plus important.

Ainsi, le cœur bat plus rapidement et cause l’essoufflement.

Plus on est en surpoids, plus il est facile d’être essoufflé après un moindre effort.

D'autre part, il y a le manque d’habitude à bouger qui pourrait entraîner un essoufflement.

Les muscles deviennent rigides, car ils ne sont pas ou plus habitués à se détendre.

Par conséquent, les muscles ne sont pas capables d’accepter le flux sanguin qui permet de s’oxygéner.

Cela arrive généralement aux personnes qui n’ont jamais pratiqué de sport.

Les personnes âgées en sont aussi victimes, de même que les sportifs qui ont cessé leur activité.

Dans ces cas, il est conseillé de reprendre ou de faire une activité physique de vingt minutes au moins deux fois par semaine.

La BPCO

Il arrive que les essoufflements rapides soient fréquents chez les personnes fumeuses ou anciennes fumeuses.

Dans ce cas, il est important de penser à une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

La BPCO est une maladie chronique inflammatoire des bronches, qui entraîne une gêne respiratoire.

Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin pour faire un examen.

Dans des cas rares, l’essoufflement peut être dû à des maladies telles que le cancer, la fibrose pulmonaire, etc.

Les personnes fumeuses sont les plus exposées et les plus sensibles aux effets néfastes que cause le tabac sur la respiration.

L’anémie comme la cause d’un essoufflement rapide

Lorsque l’essoufflement est accompagné de fatigue ou de vertige, il s’agit bien souvent là d’une anémie.

L’anémie est le manque de globules rouges.

L’hémoglobine qui est contenue dans les globules rouges transporte l’oxygène nécessaire aux cellules de l’organisme.

Dans ce cas aussi, il est conseillé de voir un médecin.

L’anémie s’accompagne de divers symptômes tels que la fatigue, le vertige, les palpitations, les maux de tête, etc.

Les différentes analyses sanguines permettront de déterminer le type d’anémie dont vous pourrez souffrir.

Et une fois cela déterminé, il sera facile pour le médecin de vous donner le traitement adéquat.

L’essoufflement est une sensation inconfortable et difficile.

Être essoufflé au quotidien aux moindres efforts n’est pas normal.

Ainsi, si vous êtes rapidement essoufflé, il est préférable de consulter un médecin afin d’être sûr de son origine.

En outre, reprendre ou commencer une activité physique régulière et manger sainement doivent être pris au sérieux.

Rappelez-vous que le surpoids entraîne facilement l’essoufflement, alors perdre du poids serait un avantage.

Et si vous êtes fumeur, il serait préférable évidemment d’arrêter de fumer.



Lire aussi :

Je m’essouffle vite quand je chante : quelle solution ?

Essoufflement, vertige et oreille bouchée : que faire ?