Rédigé par : Loris Vitry (coach et professeur de Yoga)
Validé par : Cathy Maillot (ostéopathe D.O)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment débloquer votre diaphragme ? (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les 3 erreurs à éviter ainsi qu'une solution exclusive (méthode jamais vue ailleurs).

Le chant est une activité qui nécessite une puissante respiration.

Or, sans une bonne maîtrise de celle-ci, il est possible de vite avoir un essoufflement.

Le chant et la respiration

Gina Cigna disait : « Si vous ne savez pas comment respirer, vous ne saurez pas comment chanter. »

Cette citation est plutôt vraie.

On peut dire qu’elle est l’équivalent de l’instrument de musique du musicien.

Sans lui, il ne peut composer.

Je m'essouffle vite quand je chante

La respiration doit être votre allié dans votre production vocale.

Il ne faut donc pas que celle-ci, par n’importe quel moyen que ce soit, constitue une gêne.

Attention toutefois, une bonne respiration ne donne pas des pouvoirs magiques faisant de tout le monde un chanteur, c’est bien dommage...

Au chant, on peut noter qu’il existe deux types de respiration.

La respiration thoracique

Elle s’opère instinctivement, en modifiant le volume de sa cage thoracique, sans pour autant modifier le volume de son abdomen.

Ceci a pour résultat de remplir à moitié voire de 30% les poumons, ce qui fait que le débit d’expiration n’est pas optimal.

Cette façon de respirer n’est pas recommandée pour le chant.

La respiration abdominale

Dans ce type de respiration, c’est la partie inférieure, l’abdomen, qui travaille.

Observez-le, respirez sans faire bouger votre haut du corps.

Seule la zone du ventre bouge.

La respiration abdominale est dite optimale pour le chant car c’est avec celle-ci que la quantité d’air expirée est la plus grande.

En effet, les poumons se gonflent d’une manière plus importante ici qu’avec seulement le thorax.

Vous l’avez donc compris, respirer est un acte naturel qui permet lorsqu'elle est abdominale de chanter correctement.

Ainsi, pour chanter plus juste et pour ne plus être essoufflé, il est fort probable que votre technique de respiration requiert des améliorations pour vous donner plus d’aisance dans votre voix et un nouveau souffle.

Ne plus être essoufflé en chantant

Voici quelques exercices visant à ne plus ressentir un essoufflement lorsque vous chantez :

La respiration abdominale

Placez-vous allongé sur un sol, et mettez un livre sur votre nombril.

L’exercice consiste à faire lever le livre grâce à sa respiration.

Il doit monter lorsque vous inspirez puis redescendre lors de l’expiration.

L’exercice des bulles dans l’eau

Prenez un verre d’eau, une paille et faites des bulles.

Quand vous expirez, vous devez alternez entre souffler quelques secondes en émettant un bruit et un autre sans.

Les bulles produites ne doivent pas varier en nombre et en taille durant les deux moments.

Le mur

Cette fois, en position debout, placez-vous face à un mur.

Le dos est droit et vous êtes légèrement penché vers l’avant, avec vos mains sur le mur.

La respiration que vous réaliserez sera naturellement abdominale.

Le diaphragme

Enfin, le dernier exercice consiste à se mettre en position assise.

Les mains sont sur le plexus, à l’intérieur des côtes.

Il faut inspirer puis se pencher en avant, les bras touchant les cuisses, durant la phase d’expiration.

Cet exercice consiste à travailler sur son diaphragme, un organe responsable de la respiration mais méconnu d’un grand nombre de personnes.

Pour aller encore plus loin, Loris Vitry a développé un atelier vidéo gratuit pour vous aider à relâcher ce muscle.

Coach en respiration, il vous accompagnera grâce à des activités et conseils ciblés.



Lire aussi :

Comment faire pour travailler son cardio à la maison ?

Essoufflement rapide en marchant : que faire ?