Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h)

Découvrez les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour débloquer votre diaphragme et votre respiration (99% des gens font l'erreur n°2).

Un homme en parfaite santé est celui dont l’organisme présente un rythme cardiaque régulier et constant.

Cela met en jeu deux principaux organes que sont le cœur et les poumons.

Quand leur fonctionnement fait défaut, nous assistons à de nombreux malaises dont l’essoufflement.

Comment soulager cette difficulté respiratoire ?

Nous vous apportons des réponses ici.

Essoufflement et fatigue au repos, quelle solution?

L’essoufflement, qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé l’insuffisance respiratoire, l’essoufflement est une sensation d’accélération du rythme de la respiration.

Il se traduit par une augmentation de l’apport en oxygène à l’organisme.

Cette sensation a généralement lieu après une activité intense.

Toutefois, elle peut se ressentir de manière brusque.

L’essoufflement devient anormal quand il surgit au moindre effort ou carrément sans effort.

Il est comparable à une fatigue en plein repos.

En effet, les causes de cette sensation sont multiples.

Elle peut être liée aux pathologies respiratoires, cardiaques et métaboliques.

Nous retenons également d’autres origines telles que :

  • le stress ;
  • l’angoisse ;
  • l’anémie ;
  • la myasthénie.

L’essoufflement est suivi d’une sensation de fatigue, de sifflement et souvent de vertige.

Pratiquer la respiration intermittente

La respiration intermittente est une technique développée par Loris Vitry.

Yoga thérapeute et Coach en respiration, il a mis au point cette méthode en vérifiant leurs effets sur le corps par deux tests délivrés par deux médecins reconnus : le Dr Buteyko et le Dr Barnes.

Dans un premier temps, il réexplique comment réapprendre à respirer 24h/24, 7j/7.

Puis, il vous enseigne la méthode pour rééduquer votre diaphragme, réduire votre stress, favoriser votre apaisement, ...

Elle permet ainsi de gérer convenablement les émotions fortes telles que l’angoisse, la panique et le stress.

Réalisée quotidiennement, cette méthode est un merveilleux outil pour retrouver une bonne forme physique et mentale.

La marche et la respiration abdominale

La marche est l’une des solutions les plus connues pour reprendre votre souffle.

C’est un calmant efficace pour soulager l’essoufflement.

En effet, cette sensation survient rarement quand vous êtes entrain de marcher.

Les cas les plus recensés sont ceux des travailleurs qui passent des heures assis.

Marcher vous permet de vous détendre et de prendre l’air.

S’il le faut, sortez de votre cadre de travail ou de votre domicile pour marcher.

Cet exercice vous permet de vous vider la tête grâce aux mouvements, odeurs et couleurs que vous rencontrerez.

Ces éléments vous envahissent et vous permettent de tout oublier.

Quelques minutes de marche suffisent pour avoir ce résultat.

Les traitements médicamenteux

Si les pratiques ci-dessus évoquées ne vous satisfont pas, la dernière alternative pour se soulager de l'essoufflement ou de la fatigue au repos, c'est le recours au médecin.

Si l’essoufflement est lié à des pathologies cardio-vasculaires,vous devez donc voir un spécialiste.

Sur la base d’un diagnostic complet, ce dernier est en mesure d’identifier la véritable cause de votre malaise.

Il pourra ensuite prescrire une médication convenable.

Parallèlement, il vous aidera à traiter les causes sous-jacentes de cette sensation anormale.

Pour conclure, l’essoufflement est la résultante d’une irrégularité du rythme cardiaque.

C’est une sensation qui a plusieurs causes soit d'ordre psychologique ou respiratoire.

Son soulagement peut constituer en de simples pratiques pour rétablir l’équilibre cardiaque.

Autrement, il serait judicieux de consulter un spécialiste de la santé pour un traitement professionnel.



Lire aussi :

Essoufflement et douleur dans la poitrine en respirant : que faire ?

Essoufflement et manque de fer : y a t-il un lien ?