Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h)

Découvrez les 3 erreurs à ne surtout pas faire pour débloquer votre diaphragme et votre respiration (99% des gens font l'erreur n°2).

La BPCO (Bronchopneumopathie Chronique Obstructive) est considérée comme l'une des principales causes d'insuffisance respiratoire.

Elle concerne des millions de Français chaque année.

L'essoufflement à l'effort et la BPCO touchent pour la plupart des cas, les personnes âgées qui ont probablement été exposés au tabac ou ayant arrêté la pratique d'activités physiques régulières.

Cette situation ne favorise pas toujours la respiration et donc l'approvisionnement de l'organisme en oxygène.

Dans cet article, nous allons expliquer comment mieux s'oxygéner lorsque vous souffrez de l'essoufflement à l'effort et de la BPCO.

Essoufflement et bpco: comment mieux s'oxygéner?

Mieux se nourrir pour améliorer son oxygénation

Le tabac empêche les poumons d'inhaler correctement l'air, et encore plus lorsque vous souffrez d'essoufflement à l'effort ou de BPCO.

Arrêter de fumer serait alors un pas vers une meilleure oxygénation.

Une insuffisance respiratoire peut à terme menacer la vie si elle évolue en détresse respiratoire.

Les cœurs et le cerveau pourront s'arrêter de fonctionner si rien n'est fait à temps.

Il faudrait alors quand vous en souffrez, prioriser des aliments frais et sains susceptibles de favoriser l'oxygénation du corps et d'améliorer la condition physique.

La chlorophylle joue alors un rôle important dans l'oxygénation cellulaire.

Elle peut donc être très précieuse pour arriver à mieux s'oxygéner et aussi à se désintoxiquer.

En outre, les compléments alimentaires jouent également un rôle oxygénant, car ils apportent en complément de l'alimentation, des vitamines, des enzymes et des oligo-éléments très importants pour le métabolisme cellulaire.

Pratiquer une activité physique régulière adaptée

Contrairement à la tendance véhiculée, la pratique d'une activité physique est une meilleure solution pour combattre l'essoufflement lié à l'effort.

En cherchant à diminuer la quantité d'exercices physiques, vous vous retrouverez plutôt en train d'aggraver votre état de santé.

Il est donc primordial d'opter pour une activité physique régulière.

Au début, vous vous essoufflerez face aux efforts importants puis les essoufflements se dissiperont peu à peu.

Pour les personnes souffrant de BPCO en particulier et d'insuffisance respiratoire en général, la pratique d'une activité physique régulière est fortement recommandée.

À titre d'illustration, une marche au quotidien, la montée les escaliers, les courses sont quelques activités qui peuvent contribuer à l'amélioration de l'oxygénation.

Il est aussi important de travailler la souplesse, l'équilibre et le cardio.

Le but de ces activités au quotidien est de pouvoir récupérer de réelles capacités respiratoires.

On parlera ici de APA (Activité Physique Adapté).

Elle permettra de faire un programme spécifique pour chaque personne.

Celui-ci devra tenir compte de l'âge et de la condition physique des malades.

Opter pour la médication pour retrouver son souffle

Il existe partout dans le monde et même en France, des centres de réhabilitation respiratoire.

Seulement, ils sont encore très peu connus de la population et même des médecins, ils n'en informent donc pas assez leurs patients.

Pourtant, le traitement, en plus d'inclure certains médicaments, associe également de l'exercice physique.

En somme, si vous souffrez de l'essoufflement et de la Bronchopneumopathie Chronique Obstructive, le meilleur moyen de retrouver une bonne oxygénation est la pratique régulière d'une activité physique ou sportive.

De plus, vous gagnerez beaucoup à l'associer avec une bonne alimentation, saine et équilibrée.

Cependant, il ne faut pas oublier qu'un blocage du diaphragme entraîne un essoufflement.

Il est donc important de libérer votre diaphragme en suivant des conseils très précis quels que soient les troubles respiratoires auxquels vous êtes soumis.



Lire aussi :

Essoufflement et bouffée de chaleur : comment se calmer ?

Essoufflement et douleur dans la poitrine en respirant : que faire ?