Rédigé par : Loris Vitry (coach et professeur de Yoga)
Validé par : Cathy Maillot (ostéopathe D.O)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment débloquer votre diaphragme ? (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les 3 erreurs à éviter ainsi qu'une solution exclusive (méthode jamais vue ailleurs).

C’est bien connu : après la course, la pratique régulière du vélo en extérieur ou en salle est une des meilleures activités pour développer son cardio.

On vous explique pourquoi et comment aller plus loin dans votre pratique, pour améliorer vos performances.

Roule, roule, petit vélo et fais du bien... à notre cardio.

C’est un peu le crédo des cyclistes qu’ils soient débutants ou confirmés.

Le vélo est un des meilleurs moyens de travailler l'ensemble du système cardio-respiratoire.

Comment améliorer son cardio en vélo ?

En intérieur ou extérieur

Vers quel type de vélo se tourner pour sa pratique ?

Dans l’idéal, les deux.

Le vélo en extérieur permet à la fois le mouvement, avec les éléments naturels autour et la route qui parfois monte, parfois peut tourner ou bien descendre.

C’est une pratique dans un cadre moins monotone.

Le vélo en appartement ou salle élimine les problèmes de météo et d’à-coups sur la route.

Certains sont équipés de programmes qui simulent les montées.

Pourquoi c’est bon ?

Le vélo, c’est le cardio et l’endurance avec les problèmes articulaires en moins.

Pas de microtraumatismes à cause de chocs répétés avec le sol, pas de pression sur genoux, hanches et chevilles.

On travaille la puissance des jambes et des fessiers sans s’user trop vite.

Pour les débutants, il est possible de démarrer doucement, sans fournir un effort qui grille toutes les forces.

Quand on souhaite augmenter de niveau, c’est facile à faire.

L’endurance est primordiale

La pratique est essentiellement basée sur l’endurance, car en cyclisme, on parle surtout de rouler longtemps.

Et c’est aussi le plaisir que cela peut entraîner.

Plus on pratique, plus le cardio se développe.

On gagne en souffle, on est plus endurant.

Cette résistance assure une respiration davantage relâchée.

Et tout part du muscle diaphragme, qui est donc le muscle de la respiration.

Avec un bon entraînement au vélo, on peut parvenir à ce que tout aille mieux dans cette zone du corps qui est souvent soumise à de nombreuses tensions.

Ainsi, un bien-être général s’installe.

Comment la travailler ?

Déjà on essaie de faire des entraînements réguliers.

C’est l’assiduité qui fait toute la différence pour acquérir un bon cardio.

Ensuite on doit rouler assez longtemps pour provoquer le fait que le corps se mette en résistance.

Au minimum 1h30, pour les débutants ne pas dépasser les 2h30 les premiers temps.

Il faut trouver son rythme d'entraînement et tenir le cap toute la séance.

Enfin, une fois le bon rythme trouvé, une fois que vous êtes à l’aise, tenez ce rythme le plus longtemps possible.

Une fois tout ça réalisé, vous devriez progresser et vous épanouir au sport rapidement.



Lire aussi :

Température corporelle basse et fatigue : tout savoir ?

Comment être plus performant et productif au travail ?