Rédigé par : Loris Vitry (coach et professeur de Yoga)
Validé par : Cathy Maillot (ostéopathe D.O)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment débloquer votre diaphragme ? (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les 3 erreurs à éviter ainsi qu'une solution exclusive (méthode jamais vue ailleurs).

Sport le plus populaire du monde, le football nécessite une certaine endurance.

L’essoufflement est l’ennemi du joueur et il est nécessaire de trouver des solutions quand cela arrive.

L’effort dans le football

On le sait, un match de football dure 90 minutes.

C’est durant ce temps que vous allez faire différentes courses, longues ou courtes, répétées rapidement ou très longuement espacées.

Pour vous, il est primordial de pouvoir tenir cette cadence car c’est lors des moments de fatigue que vous perdez en lucidité et que vous commettez des erreurs.

Je m'essouffle vite au foot : quelle solution ?

Le football nécessite d’avoir une condition physique particulière.

En effet, il faut à la fois être explosif car, par exemple, il va falloir récupérer le ballon en défense ou accélérer pour pouvoir centrer en attaque.

Ce sont des phases d'explosivité qui s’exécutent en sprint.

Pour les répéter tout au long du match, il faut une certaine endurance.

La solution pour ne plus être essoufflé

Le seul moyen pour ne plus être essoufflé rapidement au football est de travailler sa capacité respiratoire et son cœur.

Cela passe d’abord par un échauffement digne de ce nom.

Avant chaque effort, il est nécessaire de bien faire chauffer ses muscles et son cœur.

Grâce à cela, vous allez préparer votre corps au changement de rythme qui va arriver.

Dans un match de foot, les phases de récupération sont très courtes, un effort long va être produit.

Pour produire un bon échauffement, commencez par faire monter le système cardio-vasculaire tranquillement.

Ne commencez pas par faire de gros sprints mais courez tranquillement.

Vous serez moins vite essoufflé en match de cette façon et vous aborderez l’échauffement spécifique au football d’une meilleure manière.

Le deuxième axe de progression se trouve dans l’endurance et le cardio.

Il n’y a pas de secret, c’est en s’entraînant qu’on devient meilleur.

Au football, il faut travailler à la fois l’endurance et l'explosivité.

La capacité à résister longtemps à la fatigue se travaille par des runnings plutôt longs.

Courez tranquillement pendant une heure ou deux va faire travailler votre foncier et donc aider votre cœur à tenir un effort de cette durée.

Le fait d’être explosif va se travailler par le cardio.

Le fractionné est un des meilleurs moyens de bosser les changements de rythme.

En effet, l’alternance sprint et récupération est un schéma très répandu dans le sport.

Par exemple, vous pouvez faire un exercice tel que le 30/30, où vous courez à vive allure pendant 30 secondes puis courez lentement pour récupérer les 30 secondes restantes.

Enfin, la dernière solution pour ne plus ressentir rapidement la sensation d’essoufflement pendant un match de football consiste à travailler sa respiration.

C’est finalement ce qui conditionne chaque effort.

Sans respiration correcte, pas de bon fonctionnement des muscles et donc pas de jeu.

Avec certains exercices, il est possible d’augmenter sa capacité pulmonaire et donc d’augmenter la résistance à la fatigue produite pendant l’effort.

Loris Vitry est un coach en respiration qui a développé le concept de respiration intermittente.

Il a construit un atelier vidéo gratuit où il explique comment libérer son diaphragme afin de mieux respirer.

Expliquant son rôle important, il va vous donner des conseils et exercice qui vous serviront à jouer au foot sans être essoufflé.



Lire aussi :

Je m’essouffle trop vite quand je cours : comment m’entraîner ?

Comment améliorer son cardio en course à pied ?